Sarah Beauchemin-Roy

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Sarah détient un baccalauréat en sexologie de l’Université du Québec à Montréal (2015). Elle a ensuite poursuivi à la maîtrise en sexologie recherche-intervention à l’UQAM (2018). Pour son mémoire de recherche, Sarah est allée à Mumbai, en Inde, réaliser des entrevues avec des femmes universitaires afin d’explorer leurs expériences et représentations quant à leur santé sexuelle et reproductive. Supervisée par Sylvie Lévesque (sexologie) et Mathieu Boisvert (sciences des religions), Sarah s’est intéressée plus précisément aux normes sociales et aux enjeux associés à la décision d’avoir une vie sexuelle active pour ces jeunes femmes. Elle a également voulu documenter les expériences et perceptions de ces femmes quant à leurs connaissances et à l’utilisation des méthodes de contraception ainsi que décrire leur pouvoir de décision et de contrôle sur leur stratégie contraceptive. Depuis l’automne 2018, Sarah travaille dans notre laboratoire comme coordonnatrice de recherche.

2020 Coralie

 

Coralie Richard

Coralie est une étudiante de deuxième année au baccalauréat de l’Université de Montréal en psychologie. Elle est arrivée au sein de l’équipe du laboratoire d’étude sur le couple en avril 2020. Ses champs d’intérêts sont l’attachement amoureux ainsi que toutes les problématiques reliées aux relations amoureuses. Elle aimerait faire un doctorat en psychologie clinique. Présentement, elle travaille aussi pour le centre d’écoute de Laval.

 

 2020 Marie

Marie Tougne

Marie est étudiante en troisième année de psychologie à l’Université de Montréal et aspire très fortement aux cycles supérieurs. Elle travaille au laboratoire d'étude du couple depuis avril 2020. Ses champs d’intérêt sont plus spécifiquement les troubles de l’humeur et anxieux. Son implication au sein de deux laboratoires, du JIRIRI, d’Écoute-Référence et d’autres organisations lui permettent de se dépasser quotidiennement. Elle ne sait si c’est son penchant naturel pour autrui ou sa soif insatiable d’apprentissage qui la mène à quotidiennement vivre sa passion pour la psychologie. Pour autant, l’incessante construction de son esprit critique lui confirme avoir fait le bon choix. Si elle est depuis toujours captivée par les relations interpersonnelles et constamment en quête d’une façon différente de se forger une opinion sur la nature humaine, ses lectures variées lui permettent d’y parvenir chaque jour. Elle accorde une importance particulière aux mots ainsi qu’à la notion du partage. D’ailleurs, elle s’inspire quotidiennement des paroles de Saint-Exupéry : « L’essentiel est invisible aux yeux ».