Sarah Beauchemin-Roy

Sarah Beauchemin-Roy

Sarah (elle/she/her) détient un baccalauréat en sexologie de l’Université du Québec à Montréal (2015). Elle a ensuite poursuivi à la maîtrise en sexologie recherche-intervention à l’UQAM (2018). Pour son mémoire de recherche, Sarah est allée à Mumbai, en Inde, réaliser des entrevues avec des femmes universitaires afin d’explorer leurs expériences et représentations quant à leur santé sexuelle et reproductive. Supervisée par Sylvie Lévesque (sexologie) et Mathieu Boisvert (sciences des religions), Sarah s’est intéressée plus précisément aux normes sociales et aux enjeux associés à la décision d’avoir une vie sexuelle active pour ces jeunes femmes. Elle a voulu documenter les expériences et perceptions de ces femmes quant à leurs connaissances et à l’utilisation des méthodes de contraception ainsi que décrire leur pouvoir de décision et de contrôle sur leur stratégie contraceptive.

Depuis l’automne 2018, Sarah travaille dans notre laboratoire comme coordonnatrice de recherche. Dans ses temps libre, Sarah produit et participe à un balado sexo-féministe, Les SexMaitresses, qui vulgarise et apporte une réflexion sur des enjeux sexologiques et féministes.

Maria Belen Field Lira

Maria Belen Field Lira

Maria (elle/she/her) est étudiante au baccalauréat en psychologie et complète présentement sa dernière année au cheminement Honor sous la supervision de Dre Katherine Péloquin. Ses principaux intérêts de recherche incluent les impacts de la maltraitance à l’enfance sur le bien-être relationnel. Son projet de recherche s’insère dans un projet plus large en collaboration avec la Clinique de Consultation Conjugale et Familiale (CCCF). Celui-ci vise à mieux comprendre les aspects psychologiques liés à la thérapie conjugale et à développer des connaissances en ce qui a trait aux interventions appropriées selon les clients. Éventuellement, Maria aspire intégrer le doctorat en recherche et intervention (Ph.D.) option psychologie clinique.

2022 AmélieBolduc petite

Amélie Bolduc-Chrétien

Amélie (elle/she/her) est étudiante au baccalauréat en psychologie à l'Université de Montréal. Elle entame sa troisième année au cheminement Honor sous la supervision de Dre Katherine Péloquin. Elle se joint au Projet ConnExion portant sur la régulation émotionnelle, le soutien conjugal et la sexualité chez les couples de la population générale. Dans le futur, Amélie aimerait être admise au doctorat recherche et intervention en psychologie clinique. Elle s'intéresse plus particulièrement à l'attachement amoureux, à la fonction sexuelle et à la satisfaction conjugale et sexuelle.

2022 LaurieT

Laurie Tremblay

Laurie (elle/she/her) est une étudiante en deuxième année au baccalauréat en psychologie à l’Université de Montréal et s’implique au Laboratoire depuis mars 2022. Elle participe au projet ConnExion en effectuant la programmation d’envoi de questionnaires et courriels aux participant(e)s. Par ailleurs, elle a un intérêt marqué pour toutes les recherches sur les déterminants psychosociaux de la santé et des relations saines. Elle s’intéresse également au rôle du stress dans nos vies, comprenant les facteurs de stress et les stratégies d’adaptation possibles. Laurie souhaite poursuivre ses études au doctorat en psychologie clinique.

 Mathilde Renaud

Mathilde Renaud

Mathilde (elle/she/her) est étudiante en troisième année au baccalauréat en psychologie à l’Université de Montréal et elle aspire entrer au doctorat en recherche et intervention l’année prochaine. Elle fut accueillie au laboratoire à l’été 2022 en tant que récipiendaire de la bourse diversité SCOUP et ses tâches d’auxiliaire de recherche recoupent plusieurs projets concernant l’étude du couple.  

C’est une étudiante athlète faisant partie de l’équipe du Canada de Flag-Football et elle accorde une importance particulière aux enjeux de diversité sexuelle et de genre. Ses intérêts de recherche portent sur les relations conjugales, la personnalité ainsi que le bien-être sexuel.  

 

Amélie Vallée

Amélie Vallée

Amélie (elle/she/her) est diplômée du baccalauréat en psychologie de l’Université de Montréal (2022). Elle est impliquée, depuis janvier 2021, au niveau du Laboratoire d’étude du couple. Supervisée par Dre Péloquin dans le cadre de ses trois cours de laboratoire de recherche, elle s’est intéressée (1) à la relation entre le névrosisme et les dimensions de l’ajustement dyadique chez les couples consultant en thérapie conjugale, (2) aux rôles des différents types de soutien conjugal comme mécanismes explicatifs du désengagement romantique chez les couples de longue durée de la communauté générale et (3) aux relations entre la perception du soutien à l’autonomie et l’engagement optimal par le biais des symptômes dépressifs chez les couples de longue durée. Elle agit aussi à titre d’assistante de recherche, depuis décembre 2021, sur le nouveau projet ConnExion : Étude sur les Comportements et les Émotions dans le couple, l’initiant à différentes tâches comme le recrutement de participant(e)s et la programmation de questionnaires.

Toujours poussée vers des défis plus hauts qu’elle, cette expérience s’avèrera un bel enrichissement, dans l’objectif d’appliquer au doctorat en psychologie clinique. Ses diverses expériences comme tutrice auprès d’élèves du secondaire en difficulté d’apprentissage, monitrice en loisirs en psychiatrie auprès d’une clientèle adulte hospitalisée atteinte de troubles mentaux graves, animatrice auprès de la Société Alzheimer à proximité d’aînés confrontés à un trouble neurocognitif majeur et bénévole comme répondante bilingue auprès de jeunes en crise pour l’organisme Jeunesse, j’écoute démontrent sa passion envers la relation d’aide ainsi que sa grande curiosité jumelée d’une soif de comprendre.